ACCUEIL
RETOUR


IMPRIMER
MEDICAMENTS
Recherche : nitrofurantoïne ------- Résultat -> Nitrofurantoïne - Grossesse et allaitement


Nitrofurantoïne - Grossesse et allaitement

Mise à jour : 2 novembre 2017



FURADANTINE®


La nitrofurantoïne est un antibiotique urinaire de la classe des nitrofuranes.
Elle est utilisée par voie orale.
La nitrofurantoïne ne doit plus être utilisée au long cours dans la prévention des récidives d’infections urinaires (information Ansm).


ETAT DES CONNAISSANCES

  • Les données publiées chez les femmes enceintes exposées à la nitrofurantoïne en traitement aigu sont très nombreuses et aucun élément inquiétant n’est retenu à ce jour.
  • Il n’y a pas de donnée publiée chez des femmes enceintes exposées à un traitement chronique.

EN PRATIQUE

  • Traiter une femme enceinte
    • Dans la cystite aiguë gravidique :
      • Il est recommandé de réaliser un examen cytobactériologique des urines juste avant la mise sous traitement.
      • En attendant les résultats de l’antibiogramme, la fosfomycine ou le pivmecillinam pourront être utilisés quel que soit le terme de la grossesse. En effet, ce sont les antibiotiques probabilistes recommandés en 1ère et en 2ème intention chez la femme enceinte (cliquez ici).
      • Après le retour de l’antibiogramme, et pour des raisons microbiologiques, l’utilisation de la nitrofurantoïne ne sera envisagée qu’après avoir écarté les autres options disponibles (cliquez ici).
    • Dans la colonisation urinaire gravidique (bactériurie asymptomatique) :
      • Le traitement sera d’emblée adapté à l’antibiogramme. Pour des raisons microbiologiques, l’utilisation de la nitrofurantoïne ne sera envisagée qu’après avoir écarté les autres options disponibles (cliquez ici).
  • Découverte d’une grossesse pendant le traitement
    • Rassurer quant au risque malformatif de la nitrofurantoïne.
    • Un traitement curatif pourra être poursuivi pendant la durée prévue.
    • S’il s’agit d’un traitement au long cours, son arrêt sera envisagé avec le prescripteur.
      • Pour rappel, la nitrofurantoïne ne doit pas être utilisée en traitement prophylactique au long cours.
  • Allaitement
    • La quantité de nitrofurantoïne ingérée via le lait est faible : l’enfant reçoit jusqu’à 7% de la dose maternelle (en mg/kg).
    • Aucun évènement particulier n’est signalé à ce jour chez des enfants allaités de mères traitées par nitrofurantoïne.
    • Au vu de ces éléments, l’utilisation de la nitrofurantoïne est possible chez la femme qui allaite sauf si l’enfant est à risque de déficit en G-6-PD.

Seuls quelques noms de spécialités sont mentionnés dans ce site. Cette liste est indicative et n’est pas exhaustive.


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2018 - Tous droits réservés 2018 -

Recherche autre médicament :

Par saisie


 
Par ordre alphabétique
  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
  BIBLIOGRAPHIE
 



Pour en savoir plus :

Traitement de l’infection urinaire basse en cours de grossesse et d’allaitement :
Cystite aiguë : grossesse et allaitement (cliquez ici)
Colonisation urinaire gravidique (bactériurie asymptomatique) (cliquez ici)