Fermer
Imprimer


Reflux gastro-œsophagien – Grossesse et allaitement


Mise à jour : 10 octobre 2018


La grossesse peut entraîner ou aggraver un reflux gastro-œsophagien.
En cas d’échec des mesures hygiéno-diététiques classiques, un traitement médicamenteux peut être envisagé.


Grossesse

  • Si un traitement du reflux gastro-œsophagien est nécessaire, l’utilisation des molécules suivantes est possible quel que soit le terme de grossesse car les données publiées chez des femmes exposées en cours de grossesse très nombreuses et rassurantes et/ou leur passage systémique est faible :
    • les pansements gastro-intestinaux : diméticone (Polysilane®)
    • les antiacides : alginates (Gaviscon®), sels d’aluminium et magnésium (Maalox®..)
    • les IPP : oméprazole (Mopral®, Zoltum®), ésoméprazole (Inexium®, Nexium control®), et lansoprazole (Lanzor®, Ogast®, Ogastoro®).
    • les antihistaminiques H2 : ranitidine (Azantac®) et famotidine.

Allaitement

  • Tous les médicaments cités ci-dessus, sauf le lansoprazole, peuvent être utilisés pendant l’allaitement, car la quantité ingérée via le lait est le plus souvent très faible et aucun évènement particulier n’a été signalé chez des enfants allaités.
  • Pour le lansoprazole aucune donnée n’est disponible.


Seuls quelques noms de spécialités sont mentionnés dans ce site. Cette liste est indicative et n’est pas exhaustive.


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2018 - Tous droits réservés 2018 -