Fermer
Imprimer


Vaccin fièvre jaune


Mise à jour : 13 janvier 2016



Pour en savoir plus :

STAMARIL®


Le vaccin contre la fièvre jaune est constitué de virus vivants atténués.
Jusqu’à récemment, cette vaccination comportait un rappel à 10 ans. Selon un avis de l’OMS, ce rappel n’est plus nécessaire sauf dans certaines situations particulières (cf. Avis du Haut Conseil de la Santé Publique du 23/10/2015)


ETAT DES CONNAISSANCES

  • Les données publiées chez les femmes enceintes exposées au vaccin contre la fièvre jaune sont nombreuses et rassurantes.

EN PRATIQUE

  • En prévision d’une grossesse
    • Il est possible de vacciner contre la fièvre jaune.
    • Il n’y a aucun délai à respecter entre une vaccination contre la fièvre jaune et le début d’une grossesse.
  • Vacciner une femme enceinte
    • Si le voyage ne peut être reporté, la vaccination contre la fièvre jaune doit être effectuée quel que soit le terme de la grossesse.
  • Découverte d’une grossesse après vaccination
    • Rassurer la patiente quant aux risques embryo-foetaux du vaccin contre la fièvre jaune.
  • Allaitement
    • Il y a très peu de données sur la vaccination contre la fièvre jaune en cours d’allaitement (pour rappel, il s’agit d’un vaccin à virus vivant).
    • Trois nouveaux-nés en allaitement exclusif ont présenté une encéphalite d’origine vaccinale, entre 8 jours et 1 mois après la vaccination de leur mère contre la fièvre jaune.
    • Une des mères avait présenté quelques signes cliniques mineurs 5 jours après avoir été vaccinée : céphalées, malaise, petite fièvre.
    • En conséquence, et compte tenu de la virémie maternelle post-vaccinale, il est préférable de suspendre l’allaitement maternel pendant une quinzaine de jours après la vaccination, en particulier si l’enfant a moins de 9 mois.
    • Si la suspension de l’allaitement n’est pas possible, surveiller l’apparition de signes cliniques post-vaccinaux chez la mère et l’enfant (fièvre, malaise, céphalées) et décider d’un arrêt temporaire de l’allaitement et d’une surveillance de l’enfant dès l’apparition de ces signes.
  • Si une de vos patientes est exposée au vaccin contre la fièvre jaune en cours d’allaitement, nous vous invitons à prendre contact avec le CRAT pour contribuer à enrichir les connaissances sur ce vaccin chez la femme qui allaite :


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Tel/fax : ++33 (0)143412622
- Ligne téléphonique réservée au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2016 - Tous droits réservés 2016 -