Fermer
Imprimer


Epilepsie traitée en cours de grossesse


Mise à jour : 26 mars 2019



L’acide valproïque a les effets tératogènes et neurodéveloppementaux les plus importants parmi les anticonvulsivants et les thymorégulateurs disponibles à ce jour.

Toutes les mesures doivent être mises en oeuvre pour éviter une grossesse sous acide valproïque

Pour plus d’information, cliquez ici.

  • Il est important que l’épilepsie soit bien équilibrée tout au long de la grossesse.
  • Ne pas arrêter ou modifier un traitement par antiépileptique sans l’avis du spécialiste.
  • En prévision d’une grossesse, une consultation pré-conceptionnelle est souhaitable.

  • Les résultats de nombreuses cohortes récentes sur plusieurs milliers de patientes apportent un nouvel éclairage sur le risque malformatif chez les femmes épileptiques traitées en cours de grossesse :
    • L’épilepsie n’a pas de rôle propre dans la survenue de malformations
    • Le risque malformatif est essentiellement lié au traitement
    • Le risque malformatif est différent selon les antiépileptiques
    • La polythérapie n’est pas en soi un facteur de risque important sauf si elle comporte de l’acide valproïque : cliquez ici.
    • La supplémentation en acide folique est inefficace chez les femmes traitées par antiépileptiques : cliquez ici.
  • Pour le choix d’un antiépileptique en prévision ou en cours de grossesse : cliquez ici.