Fermer
Imprimer


Acide valproïque dans les troubles bipolaires


Mise à jour : 15 septembre 2016



Pour en savoir plus :

Toutes les mesures doivent être mises en oeuvre pour éviter une grossesse sous acide valproïque (cf. Etat des connaissances).

  • Prescription d’acide valproïque chez la femme en âge de procréer
    • On préférera prescrire un autre thymorégulateur chez la femme jeune, (cliquez ici pour les alternatives thérapeutiques).
    • S’assurer qu’il n’y a pas de grossesse en cours.
    • L’utilisation d’une contraception est indispensable.
  • En prévision d’une grossesse
    • On envisagera en accord avec le spécialiste l’arrêt de l’acide valproïque avant la conception. Pour les alternatives thérapeutiques, (cliquez ici).
    • Un délai de 5 jours en moyenne est suffisant après l’arrêt de l’acide valproïque pour envisager une conception.
    • En ce qui concerne la prescription d’acide folique (cliquez ici).
  • Traiter une femme enceinte
    • Compte tenu des risques de l’acide valproïque en cours de grossesse, tout doit être envisagé pour instaurer un autre thymorégulateur chez la femme enceinte quel que soit l’âge de la grossesse, (cliquez ici pour les alternatives thérapeutiques).
    • En ce qui concerne la prescription d’acide folique (cliquez ici).
  • Découverte d’une grossesse pendant le traitement
    • Compte tenu des risques de l’acide valproïque en cours de grossesse, tout sera mis en oeuvre pour changer de thymorégulateur chez la femme enceinte quel que soit l’âge de la grossesse, (cliquez ici pour les alternatives thérapeutiques).
    • En cas d’exposition à l’acide valproïque au 1er trimestre de la grossesse :
      • La surveillance prénatale sera orientée sur le tube neural, le cœur, la face, le crâne, les reins, les organes génitaux externes et le squelette (cf. Etat des connaissances).
    • En cas d’exposition après le 1er trimestre, la surveillance prénatale sera orientée sur le crâne.
    • En ce qui concerne la prescription d’acide folique (cliquez ici).
    • Si le traitement thymorégulateur a été suspendu en raison de la grossesse, il sera rétabli au plus tôt après l’accouchement aux posologies antérieures du fait du risque de décompensation dans le post-partum.