Fermer
Imprimer


Tixocortol - Grossesse et allaitement


Mise à jour : 13 décembre 2019



Pour en savoir plus :

PIVALONE®


Le tixocortol est un corticoïde (glucocorticostéroïde) utilisé par voie nasale et en pulvérisation buccale.
Le tixocortol est immédiatement dégradé dans le foie, et sa concentration plasmatique est négligeable. De ce fait, ses effets indésirables systémiques sont rares à posologie usuelle.


ETAT DES CONNAISSANCES

  • Il n’y a pas de donnée publiée chez des femmes enceintes traitées par tixocortol, mais aucun élément inquiétant n’a été signalé en cours de grossesse.
  • Par ailleurs, les données publiées chez les femmes enceintes traitées par corticoïdes au 1er trimestre de la grossesse, quelles que soient la molécule et la voie d’administration, sont rassurantes (les données sont nombreuses et le recul est important). On peut considérer à ce jour que la survenue de fentes faciales évoquée avec les corticoïdes par voie générale n’est pas retenue.

EN PRATIQUE

  • En prévision d’une grossesse
    • Il n’est pas justifié de remplacer ou d’arrêter le tixocortol, quelle que soit sa voie d’administration.
  • Traiter une femme enceinte
    • L’utilisation du tixocortol est possible quel que soit le terme de la grossesse.
  • Découverte d’une grossesse pendant le traitement
    • Rassurer la patiente quant au risque malformatif du tixocortol.
    • Le tixocortol peut être poursuivi à posologie efficace quel que soit le terme de la grossesse
  • Allaitement
    • Il n’y a pas de donnée sur tixocortol et allaitement.
    • Cependant, le passage systémique maternel du tixocortol est négligeable.
    • Au vu de ces données, l’utilisation du tixocortol est possible chez une femme qui allaite.


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2020 - Tous droits réservés 2020 -