Fermer
Imprimer


Ramipril


Mise à jour : 20 octobre 2017



Pour en savoir plus :

TRIATEC®

En association avec l’hydrochlorothiazide : COTRIATEC®.


Le ramipril est un inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IEC) utilisé entre autres dans l’hypertension artérielle.


ETAT DES CONNAISSANCES (cliquez ici)


EN PRATIQUE

Tous les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) et les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (sartans) sont contre-indiqués aux 2ème et 3ème trimestres de la grossesse.
  • En prévision d’une grossesse
    • Il est souhaitable de changer le traitement par ramipril et d’envisager une alternative thérapeutique.
  • Traiter une femme enceinte
    • Le ramipril étant contre-indiqué aux 2ème et 3ème trimestres de la grossesse, il est préférable d’envisager un autre traitement antihypertenseur dès le 1er trimestre chez une femme enceinte. Pour les alternatives thérapeutiques cliquez ici.
    • Aux 2ème et 3ème trimestres, le ramipril est contre-indiqué en raison de sa toxicité fœtale avérée (cf. Etat des connaissances).
  • Découverte d’une grossesse en cours de traitement
    • Arrêter le ramipril.
    • Si un traitement antihypertenseur doit être poursuivi, envisager un relais thérapeutique (cliquez ici).
    • En cas d’exposition au 1er trimestre : rassurer la patiente quant au risque malformatif du ramipril.
    • En cas d’exposition prolongée au ramipril au-delà du 1er trimestre : envisager une surveillance prénatale et néonatale (fonction rénale, voûte crânienne...) (cf. Etat des connaissances).
  • Allaitement
    • Il n’y a pas de donnée sur ramipril et allaitement.
    • Il est donc préférable de ne pas utiliser le ramipril chez une femme qui allaite.
    • Le captopril (Lopril®), l’énalapril (Renitec®), le bénazépril (Briem®) ou le quinapril (Acuitel®) peuvent être utilisés en cours d’allaitement, sauf si l’enfant allaité est prématuré ou s’il a une insuffisance rénale.
  • Si une de vos patientes est exposée au ramipril en cours de grossesse, nous vous invitons à prendre contact avec le CRAT pour contribuer à enrichir les connaissances sur ce médicament chez la femme enceinte :


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2017 - Tous droits réservés 2017 -