Fermer
Imprimer


Antihypertenseurs - Grossesse et allaitement


Mise à jour : 4 octobre 2016



1- EN COURS DE GROSSESSE

Rappel : tous les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) et les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (sartans) sont contre-indiqués aux 2ème et 3ème trimestres de la grossesse. Pour plus d’info, cliquez ici.
  • On choisira de préférence une molécule (ou plusieurs) parmi les suivantes, quel que soit le terme de la grossesse :
    • Parmi les bêta-bloquants :
      • Le labétalol (Trandate®) est le bêta-bloquant le mieux connu en cours de grossesse et de plus il est compatible avec l’allaitement.
      • Si cette option n’est pas adaptée, l’utilisation d’un autre bêta-bloquant est envisageable quel que soit le terme de la grossesse (cliquez ici).
      • Si le bêta-bloquant, quel qu’il soit, est poursuivi jusqu’à l’accouchement, en informer l’équipe de la maternité pour lui permettre d’adapter la surveillance du nouveau-né (fréquence cardiaque et glycémie (cf. Effets néonatals des bêta-bloquants)).
    • Parmi les inhibiteurs calciques :
      • On préférera la nifédipine (Adalate®) en 1ère intention (dihydropyridine la mieux connue quel que soit le terme de la grossesse) ou la nicardipine (Loxen®) en 2ème intention. Ces deux molécules sont compatibles avec l’allaitement.
      • Si ces options ne sont pas adaptées, l’utilisation d’un autre inhibiteur calcique est envisageable quel que soit le terme de la grossesse.
    • Parmi les antihypertenseurs centraux :
      • La méthyldopa peut être utilisée quel que soit le terme de la grossesse.

2- EN COURS D’ALLAITEMENT

  • On choisira de préférence une des molécules suivantes pendant l’allaitement :
    • Bêta-bloquants :
      • Le propranolol (Avlocardyl®) et le labétalol (Trandate®) peuvent être utilisés pendant l’allaitement. Pour plus d’information, cliquez ici.
    • Inhibiteurs calciques :
    • Antihypertenseurs centraux :
      • La méthyldopa peut être utilisée chez une femme qui allaite.
    • Inhibiteurs de l’enzyme de conversion :
      • Le captopril (Lopril®), l’énalapril (Renitec®), le bénazépril (Biem®) ou le quinapril (Acuitel®) peuvent être utilisés chez une femme qui allaite, sauf si l’enfant allaité est prématuré ou s’il a une insuffisance rénale.


Seuls quelques noms de spécialités sont mentionnés dans ce site. Cette liste est indicative et n’est pas exhaustive.


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : ++33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2017 - Tous droits réservés 2017 -