Fermer
Imprimer


Acide valproïque et allaitement


Mise à jour : 21 décembre 2016



« Le valproate ne doit pas être prescrit aux filles, aux adolescentes, aux femmes en âge de procréer et aux femmes enceintes, sauf en cas d’inefficacité ou d’intolérance à toutes les autres alternatives médicamenteuses » (cliquez ici).
  • Dans la littérature on retrouve environ quatre-vingts enfants allaités par des mères sous acide valproïque.
  • La quantité d’acide valproïque ingérée via le lait est le plus souvent très faible : l’enfant reçoit environ 1 à 2% de la dose maternelle (en mg/kg).
  • Les concentrations plasmatiques chez les enfants allaités représentent en moyenne 3% des concentrations plasmatiques maternelles.
  • Aucun événement indésirable particulier n’est retenu chez les enfants allaités.
  • A l’âge de 6 ans, les performances cognitives d’un petit effectif d’enfants exposés in utero puis allaités par des mères sous acide valproïque ne semblent pas différentes de celles d’enfants exposés uniquement pendant la période intra-utérine.
  • Au vu de ces données, l’utilisation de l’acide valproïque est envisageable chez une femme qui allaite dans le strict respect de ses conditions de prescription (cliquez ici).