Fermer
Imprimer


Duloxétine dans la douleur neuropathique - Grossesse et allaitement


Mise à jour : 18 octobre 2017



  • En prévision d’une grossesse
    • On préférera si possible une molécule mieux connue chez la femme enceinte :
    • Si ces options ne conviennent pas, l’utilisation de la duloxétine est envisageable à posologie efficace.
  • Traiter une femme enceinte
    • On préférera si possible une molécule mieux connue chez la femme enceinte :
    • Si ces options ne conviennent pas, l’utilisation de la duloxétine est envisageable à posologie efficace quel que soit le terme de la grossesse.
    • Si le traitement est poursuivi jusqu’à l’accouchement :
      • ne pas l’arrêter brutalement
      • prendre en compte l’éventuelle survenue de troubles néonatals transitoires lors de l’examen du nouveau-né (cf. Etat des connaissances).
  • Découverte d’une grossesse pendant le traitement
    • Rassurer la patiente quant au risque malformatif de la duloxétine.
    • Si un traitement doit être maintenu :
      • On préférera si possible une molécule mieux connue chez la femme enceinte :
      • Si ces options ne conviennent pas, la poursuite de la duloxétine est envisageable à posologie efficace quel que soit le terme de la grossesse.
    • Si le traitement est poursuivi jusqu’à l’accouchement :
      • ne pas l’arrêter brutalement
      • prendre en compte l’éventuelle survenue de troubles néonatals transitoires lors de l’examen du nouveau-né (cf. Etat des connaissances).
  • Allaitement
    • Les données sur duloxétine et allaitement sont encore très parcellaires.
    • La quantité de duloxétine ingérée via le lait semble très faible : environ 1% de la dose maternelle en mg/kg (dosages effectués sur un petit effectif).
    • Chez les enfants allaités, les concentrations plasmatiques de duloxétine restent très faibles : inférieures à 1% des concentrations plasmatiques maternelles (dosages effectués sur un très petit effectif).
    • Aucun événement particulier n’a été signalé à ce jour chez des enfants allaités de mère sous duloxétine.
    • Au vu de ces données, si un aucun autre traitement de la douleur neuropathique ne convient (cliquez ici), l’utilisation de la duloxétine est envisageable en cours d’allaitement tout en restant vigilant sur l’état de l’enfant.