ACCUEIL
RETOUR


IMPRIMER
MEDICAMENTS
Recherche : ivermectine ------- Résultat -> Ivermectine - Grossesse et allaitement


Ivermectine - Grossesse et allaitement

Mise à jour : 22 juin 2020



STROMECTOL® - SOOLANTRA®


L’ivermectine est un antiparasitaire antihelminthique utilisé dans :

  • Le traitement de la gale par voie orale en prise unique, éventuellement renouvelée une semaine plus tard.
  • Le traitement des helminthes par voie orale en prise unique.
  • Le traitement de la rosacée par voie cutanée et pendant plusieurs mois.

Lors du traitement par voie cutanée, l’exposition systémique n’est pas négligeable.


ETAT DES CONNAISSANCES

  • Les données publiées chez les femmes enceintes exposées à l’ivermectine en cours de grossesse en prise orale unique sont nombreuses et rassurantes.
  • Il n’y a pas de donnée publiée chez des femmes enceintes exposées à l’ivermectine par voie cutanée.
  • Chez l’animal, l’ivermectine par voie orale à doses élevées et répétées provoque des fentes palatines. Ces résultats ne préjugent pas d’un effet similaire dans l’espèce humaine.

EN PRATIQUE

  • Traiter une femme enceinte
    • Dans la gale
      • On utilisera de préférence un traitement cutané : perméthrine en crème, voire benzoate de benzyle.
      • Si le traitement par voie cutanée ne convient pas ou n’est pas suffisant, l’ivermectine peut être utilisée quel que soit le terme de la grossesse en prise unique, renouvelable une semaine plus tard si besoin.
    • Dans les helminthiases
      • L’ivermectine peut être utilisée quel que soit le terme de la grossesse.
    • Dans la rosacée
  • Découverte d’une grossesse pendant un traitement
    • Rassurer la patiente quant au risque malformatif de l’ivermectine.
    • Dans la rosacée, si un traitement doit être poursuivi :
  • Allaitement
    • Voie orale
      • La quantité d’ivermectine ingérée via le lait est très faible : l’enfant reçoit en moyenne de l’ordre de 1% de la dose maternelle (en mg/kg) (calculs effectués sur un petit effectif, en prise unique par voie orale).
      • Aucun événement particulier n’a été signalé à ce jour chez des enfants allaités.
      • Au vu de ces éléments, l’utilisation de l’ivermectine par voie orale est possible en cours d’allaitement.
    • Voie cutanée
      • Compte tenu du passage systémique non négligeable de l’ivermectine et de l’absence de donnée en traitement au long cours, on préférera utiliser le métronidazole ou l’acide azélaïque chez une femme qui allaite.

Seuls quelques noms de spécialités sont mentionnés dans ce site. Cette liste est indicative et n’est pas exhaustive.


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2020 - Tous droits réservés 2020 -

Recherche autre médicament :

Par saisie


 
Par ordre alphabétique
  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
  BIBLIOGRAPHIE