Fermer
Imprimer


Salbutamol - Grossesse et allaitement


Mise à jour : 13 décembre 2019



Pour en savoir plus :

AIROMIR® - SALBUMOL® - VENTILASTIN® - VENTOLINE®


Le salbutamol est un bêta-2 mimétique d’action rapide et brève.

Il est utilisé essentiellement dans l’asthme.

Il existe sous forme injectable et inhalée.

Par voie générale (orale ou injectable), les bêta-2 mimétiques peuvent entraîner des effets indésirables, notamment des céphalées, des tremblements, des palpitations et des tachycardies

Par voie inhalée, le passage systémique des bêta-2 mimétiques est faible. De ce fait, les effets indésirables avec cette voie d’administration sont rares à posologie usuelle.

Certaines spécialités contiennent comme gaz propulseur du norflurane, ce qui ne modifie pas la conduite à tenir ci-dessous.


ETAT DES CONNAISSANCES

  • Aspect malformatif
    • Les données chez les femmes enceintes exposées au salbutamol au 1er trimestre de grossesse sont très nombreuses et rassurantes.
  • Aspect fœtal et néonatal
    • Aux 2ème et 3ème trimestres les données sont très nombreuses.
    • Par voie inhalée, à posologie usuelle, aucun effet fœtal ou néonatal n’a été rapporté.
    • Par voie injectable, les bêta-2 mimétiques peuvent entraîner, en particulier à fortes doses, une tachycardie fœtale et/ou néonatale parallèle à la tachycardie maternelle, ainsi que des perturbations de la glycémie néonatale en cas d’exposition avant l’accouchement. Ces effets sont transitoires.

EN PRATIQUE

Chez la femme enceinte, l’asthme doit être traité aussi efficacement qu’en dehors de la grossesse. En effet, un asthme mal équilibré en cours de grossesse peut avoir un effet délétère sur le foetus.
Penser à vacciner une femme enceinte asthmatique contre la grippe saisonnière lorsque la grossesse couvre tout ou partie de la période d’épidémie.
  • En prévision d’une grossesse
    • Une consultation pré-conceptionnelle est souhaitable afin de s’assurer du bon équilibre thérapeutique de l’asthme avant la grossesse.
    • Il n’est pas justifié de remplacer ou d’arrêter le salbutamol.
  • Traiter une femme enceinte
    • Il est possible d’utiliser le salbutamol à posologie efficace quel que soit le terme de la grossesse.
    • En cas d’utilisation par voie injectable avant l’accouchement, la survenue éventuelle de troubles néonatals transitoires sera prise en compte lors de l’examen du nouveau-né (cf. Etat des connaissances)..
  • Découverte d’une grossesse pendant le traitement
    • Rassurer la patiente quant au risque malformatif du salbutamol.
    • Le salbutamol peut être poursuivi à posologie efficace quel que soit le terme de la grossesse.
    • En cas d’utilisation par voie injectable avant l’accouchement, la survenue éventuelle de troubles néonatals transitoires sera prise en compte lors de l’examen du nouveau-né (cf. Etat des connaissances).
  • Allaitement
    • Il n’y a pas de donnée publiée sur salbutamol et allaitement, mais aucun événement particulier n’est signalé à ce jour chez des enfants allaités de mères sous salbutamol.
    • Rappelons que par voie inhalée, le passage systémique du salbutamol est faible.
    • Au vu de ces données :
      • Par voie inhalée, l’utilisation du salbutamol est possible pendant l’allaitement.
      • Si la voie injectable est nécessaire, la situation sera évaluée au cas par cas.


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2020 - Tous droits réservés 2020 -