Fermer
Imprimer


Fénotérol - Grossesse et allaitement


Mise à jour : 13 décembre 2019



Pour en savoir plus :

Le fénotérol est un bêta-2 mimétique d’action rapide et brève.

Il est utilisé essentiellement dans l’asthme.

Il n’existe que sous forme inhalée, associé à un anticholinergique (ipratropium).

Par voie inhalée, le passage systémique des bêta-2 mimétiques est faible. De ce fait, les effets indésirables avec cette voie d’administration sont rares à posologie usuelle.


ETAT DES CONNAISSANCES

  • Aspect malformatif
    • Les données publiées chez les femmes enceintes exposées au fénotérol au 1er trimestre de grossesse sont peu nombreuses, mais aucun élément inquiétant n’est retenu à ce jour.
    • Le fénotérol n’est pas tératogène chez l’animal.
  • Aspect foetal et néonatal
    • Son administration par voie inhalée entraîne un passage systémique faible ce qui limite le risque d’effets indésirables fœtaux et/ou néonatals.

EN PRATIQUE

Chez la femme enceinte, l’asthme doit être traité aussi efficacement qu’en dehors de la grossesse. En effet, un asthme mal équilibré en cours de grossesse peut avoir un effet délétère sur le foetus.
Penser à vacciner une femme enceinte asthmatique contre la grippe saisonnière lorsque la grossesse couvre tout ou partie de la période d’épidémie.
  • En prévision d’une grossesse
    • Une consultation pré-conceptionnelle est souhaitable, afin de s’assurer du bon équilibre thérapeutique de l’asthme avant la grossesse.
    • On préférera, si possible, le salbutamol ou la terbutaline par voie inhalée.
    • Cependant, si l’association fénotérol et ipratropium (Bronchodual®) présente un avantage thérapeutique, elle pourra être utilisée à posologie efficace.
  • Traiter une femme enceinte
    • On préférera, si possible, le salbutamol ou la terbutaline par voie inhalée.
    • Cependant, si l’association fénotérol et ipratropium (Bronchodual®) présente un avantage thérapeutique, elle pourra être utilisée à posologie efficace.
  • Découverte d’une grossesse pendant le traitement
    • Rassurer la patiente quant au risque malformatif du fénotérol.
    • On préférera, si possible, le salbutamol ou la terbutaline par voie inhalée, mieux connus chez la femme enceinte.
    • Cependant, si l’association fénotérol et ipratropium (Bronchodual®) présente un avantage thérapeutique, elle pourra être poursuivie à posologie efficace.
  • Allaitement
    • Il n’y a pas de donnée publiée sur fénotérol et allaitement.
    • Rappelons que par voie inhalée, le passage systémique du fénoterol est faible, et que l’utilisation de l’ipratropium est possible pendant l’allaitement.
    • Au vu de ces données, l’utilisation de l’association fénotérol et ipratropium (Bronchodual®) par voie inhalée est possible pendant l’allaitement.


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2020 - Tous droits réservés 2020 -