Fermer
Imprimer


Sumatriptan - Grossesse et allaitement


Mise à jour : 26 mars 2021



Pour en savoir plus :

IMIGRANE® - IMIJECT®


Le sumatriptan est un agoniste sélectif des récepteurs vasculaires à la 5-HT1.
Il induit une vasoconstriction, en particulier au niveau des vaisseaux crâniens.
Il s’utilise :

  • Dans le traitement de la crise de migraine par voie orale, sous-cutanée et en pulvérisation nasale
  • Et par voie sous-cutanée dans le traitement de la crise d’algie vasculaire de la face.

ETAT DES CONNAISSANCES

  • Les données publiées chez les femmes enceintes exposées au sumatriptan en cours de grossesse sont très nombreuses et rassurantes.

EN PRATIQUE

  • En prévision d’une grossesse / En préconceptionnel
  • Découverte d’une grossesse pendant le traitement
    • Rassurer la patiente quant au risque malformatif du sumatriptan.
  • Traiter une femme enceinte
    • En cours de grossesse, il conviendra d’éviter toute prise d’anti-migraineux non validée par un professionnel de santé ; l’automédication est fortement déconseillée (cliquez ici).
    • Si un triptan est nécessaire, le sumatriptan pourra être utilisé quel que soit le terme de la grossesse.
    • Si un traitement de fond de la migraine est nécessaire, cliquez ici.
  • Allaitement
    • La quantité de sumatriptan ingérée via le lait est faible : l’enfant reçoit environ 3% de la dose maternelle (en mg/kg).
    • Aucun évènement particulier n’a été rapporté à ce jour chez des enfants allaités de mère sous sumatriptan.
    • De plus, l’absorption digestive du sumatriptan est faible (environ 14% chez l’adulte).
    • Au vu de ces données, l’utilisation de sumatriptan est possible en cours d’allaitement.


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2020 - Tous droits réservés 2020 -