Fermer
Imprimer


Ondansétron - Grossesse et allaitement


Mise à jour : 12 avril 2018



Pour en savoir plus :

ZOPHREN®


L’ondansétron est un antiémétique, antagoniste des récepteurs 5-HT3 de la sérotonine.


ETAT DES CONNAISSANCES

  • Les données publiées chez des femmes exposées à l’ondansétron en cours de grossesse sont très nombreuses et rassurantes.

EN PRATIQUE

  • Traiter une femme enceinte
    • On préférera la doxylamine (Donormyl®) ou le métoclopramide (Primpéran®). En France, la doxylamine n’a pas d’AMM dans les nausées et vomissements de la grossesse, alors qu’elle en a une au Canada et aux USA.
    • Si ces options sont peu efficaces ou mal tolérées, l’ondansétron pourra être utilisé quel que soit le terme de la grossesse.
  • Découverte d’une grossesse pendant le traitement
    • Rassurer la patiente quant au risque malformatif de l’ondansétron.
    • Si un antiémétique doit être maintenu, on préférera la doxylamine (Donormyl®) ou le métoclopramide (Primpéran®). En France, la doxylamine n’a pas d’AMM dans les nausées et vomissements de la grossesse, alors qu’elle en a une au Canada et aux USA.
    • Si ces options sont peu efficaces ou mal tolérées, l’ondansétron pourra être utilisé quel que soit le terme de la grossesse.
  • Allaitement
    • En l’absence de donnée sur ondansétron et allaitement, on préférera utiliser un autre antiémétique chez une femme qui allaite (cliquez ici).


Seuls quelques noms de spécialités sont mentionnés dans ce site. Cette liste est indicative et n’est pas exhaustive.


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2018 - Tous droits réservés 2018 -