Fermer
Imprimer


Doxylamine - Grossesse et allaitement


Mise à jour : 5 mars 2020



Pour en savoir plus :

DONORMYL® - LIDENE®


La doxylamine est un antihistaminique H1 sédatif.
Ses effets indésirables sont notamment atropiniques.
Elle est utilisée dans les troubles du sommeil.
Dans d’autres pays (Canada, USA, Royaume Uni) une spécialité à base de doxylamine a une AMM dans les nausées et vomissements de la grossesse (10 ou 20 mg le soir plus 10 mg le matin et l’après-midi si nécessaire). La doxylamine n’a pas l’AMM dans cette indication en France.


ETAT DES CONNAISSANCES

  • Aspect malformatif
    • Les données publiées chez les femmes enceintes exposées à la doxylamine au 1er trimestre de la grossesse sont très nombreuses et rassurantes.
  • Aspect néonatal
    • A ce jour, aucun effet néonatal atropinique ou sédatif n’a été rapporté lors d’expositions à la doxylamine en fin de grossesse, mais les données publiées sont peu nombreuses.

EN PRATIQUE

  • En prévision d’une grossesse
    • Une consultation préconceptionnelle est souhaitable afin de faire le point sur les troubles du sommeil et le bien-fondé du traitement en vue d’une future grossesse (cf. Hypnotiques et grossesse).
  • Traiter une femme enceinte
    • Pas d’automédication : toute prise médicamenteuse doit être validée par un professionnel de santé.
    • Si un traitement médicamenteux est nécessaire, l’utilisation de la doxylamine est possible quel que soit le terme de la grossesse.
    • Dans les nausées et vomissements, la doxylamine peut être utilisée à la posologie de 20 mg le soir, plus 10 mg le matin et l’après-midi si nécessaire, quel que soit le terme de la grossesse.
  • Découverte d’une grossesse pendant le traitement
    • Rassurer la patiente quant au risque malformatif de la doxylamine.
    • Si la poursuite d’un traitement médicamenteux est nécessaire, la doxylamine peut être utilisée quel que soit le terme de la grossesse.
    • Pas d’automédication : toute prise médicamenteuse doit être validée par un professionnel de santé.
  • Allaitement
    • Il n’y a pas de donnée publiée sur doxylamine et allaitement.
    • La doxylamine a des propriétés sédatives et atropiniques.
    • De plus, sa demi-vie d’élimination plasmatique est longue (10 heures chez l’adulte).
    • Au vu de ces éléments, on préférera un hypnotique mieux connu en cours d’allaitement : cliquez ici.


Seuls quelques noms de spécialités sont mentionnés dans ce site. Cette liste est indicative et n’est pas exhaustive.


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2020 - Tous droits réservés 2020 -