Fermer
Imprimer


Aciclovir - Grossesse et allaitement


Mise à jour : 13 avril 2021



ZOVIRAX® - ACTIVIR® - HERPESDERMYL® - KENDIX® - SITAVIG®


L’aciclovir est un antiviral utilisé dans certaines infections à herpès virus : Herpes simplex type 1 et 2 et varicelle-zona.
Il est utilisé par voie orale, injectable, cutanée, gingivo-buccale et oculaire.
La biodisponibilité de l’aciclovir par voie orale est faible (20 % environ).


ETAT DES CONNAISSANCES

  • Passage placentaire
    • L’aciclovir passe le placenta. Les concentrations maternelles et fœtales sont équivalentes.
  • Aspect malformatif
    • Les données publiées chez les femmes enceintes exposées à l’aciclovir au 1er trimestre de la grossesse sont très nombreuses et rassurantes.
  • Aspect fœtal et néonatal
    • Traitements curatifs : les données publiées chez les femmes enceintes exposées à l’aciclovir au 2ème et/ou 3ème trimestre de la grossesse sont très nombreuses et aucun événement foetal ou néonatal particulier n’a été signalé à ce jour.
    • Prise quotidienne et prolongée d’aciclovir tout au long de la grossesse : il n’y a pas de donnée publiée, en dehors d’un protocole de prophylaxie de l’herpès génital à partir de 36 SA chez les patientes ayant présenté un épisode herpétique en cours de grossesse (cf. CNGOF 2017).

EN PRATIQUE

  • En prévision d’une grossesse / En préconceptionnel
    • En cas de pathologie récurrente, une consultation préconceptionnelle est souhaitable afin de faire le point sur la pathologie et son traitement en vue d’une future grossesse.
    • Un traitement préventif quotidien par aciclovir peut être poursuivi jusqu’à la confirmation de la grossesse.
  • Traiter une femme enceinte
    • En curatif :
      • L’utilisation de l’aciclovir est possible quel que soit le terme de la grossesse.
    • En préventif :
      • L’aciclovir peut être utilisé à partir de 36 SA chez les femmes ayant présenté un épisode d’herpès génital durant leur grossesse (cf. Etat des connaissances).
      • La prise quotidienne et continue d’aciclovir tout au long de la grossesse doit faire l’objet d’une évaluation au cas par cas, en raison de l’absence de donnée dans ce contexte (cf. Etat des connaissances).
  • Découverte d’une grossesse en cours de traitement
    • Rassurer la patiente quant au risque malformatif de l’aciclovir .
    • La poursuite d’un traitement préventif quotidien et continu par aciclovir tout au long de la grossesse doit faire l’objet d’une évaluation au cas par cas, en raison de l’absence de donnée dans ce contexte (cf. Etat des connaissances).
  • Allaitement
    • La quantité d’aciclovir ingérée via le lait est très faible : l’enfant reçoit (en mg/kg) moins de 1% de la dose pédiatrique.
    • Aucun événement particulier n’a été signalé à ce jour chez des enfants allaités par des mères sous aciclovir.
    • Au vu de ces données, l’utilisation de l’aciclovir est possible en cours d’allaitement.


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2020 - Tous droits réservés 2020 -