Fermer
Imprimer


Dihydroergotamine - Grossesse et allaitement


Mise à jour : 13 mars 2020



Pour en savoir plus :

DIERGOSPRAY®


La dihydroergotamine est un alcaloïde de l’ergot de seigle vasoconstricteur utilisé par voie nasale dans le traitement de la crise de migraine.
Ses principaux effets indésirables sont liés à la vasoconstriction.


ETAT DES CONNAISSANCES

  • Les données publiées chez les femmes enceintes exposées à la dihydroergotamine en cours de grossesse sont peu nombreuses mais aucun élément inquiétant n’est retenu à ce jour.
  • La dihydroergotamine n’est pas tératogène chez l’animal.

EN PRATIQUE

  • En prévision d’une grossesse
    • Une consultation préconceptionnelle peut être utile pour réévaluer les modalités de prise en charge de la migraine en vue d’une future grossesse : traitement des crises, traitement de fond… (cliquez ici).
  • Découverte d’une grossesse pendant le traitement
    • Rassurer la patiente quant au risque malformatif de la dihydroergotamine.
    • On évitera la poursuite de la dihydroergotamine en raison de ses effets vasoconstricteurs.
    • Pour choisir un autre anti-migraineux, cliquez ici.
  • Traiter une femme enceinte
    • En raison des effets vasoconstricteurs de la dihydroergotamine, on choisira un autre traitement de la crise de migraine chez une femme enceinte : cliquez ici.
  • Allaitement
    • En l’absence de donnée publiée sur la dihydroergotamine et l’allaitement, on préfèrera un autre anti-migraineux chez une femme qui allaite (cliquez ici).


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2020 - Tous droits réservés 2020 -