Fermer
Imprimer


Anti-TNF alpha et fin de grossesse


Mise à jour : 6 décembre 2018



Un article confirme la réalité de l’immunosuppression chez les enfants de mère traitée par infliximab en fin de grossesse, ainsi que la pertinence des précautions à prendre.

Case report : Fatal case of disseminated BCG infection in an infant born to a mother taking infliximab for Crohn’s disease.
Cheent K. et al. Journal of Crohn’s disease and Colitis. 2010 ; 4, 603-605.

Résumé de l’article :

« Une femme de 28 ans présentant une maladie de Crohn réfractaire a été traitée par infliximab toute sa grossesse (10mg/kg toutes les 8 semaines).
Son enfant est né en bonne santé, il n’a pas été allaité et a reçu un vaccin BCG à l’âge de 3 mois. Peu après, son état s’est détérioré et il est décédé à l’âge de 4,5 mois.
Post-mortem, il a été établi que la cause du décès était due à une complication inhabituelle de cette vaccination, à savoir un BCG disséminé.
Le vaccin BCG est contre-indiqué chez les sujets recevant un traitement immunosuppresseur. Les auteurs recommandent aux médecins la plus grande prudence lors de l’utilisation de tels vaccins chez les enfants de mères recevant des anti-TNFα ou d’autres anticorps IgG1 immunosuppresseurs en cours de grossesse. »

Pour la conduite à tenir, voir la fiche de chaque anti-TNF alpha :