Fermer
Imprimer


Neurostimulation électrique transcutanée (TENS) - Grossesse et allaitement


Mise à jour : 12 mars 2020



Pour en savoir plus :

La neurostimulation de type TENS fait partie des méthodes non pharmacologiques permettant le soulagement de la douleur.
Le TENS exploite un courant électrique de faible tension transmis aux nerfs par des électrodes placées sur la peau. Son intensité et la fréquence des impulsions peuvent varier.
Les principaux effets indésirables du TENS sont des irritations cutanées.


ETAT DES CONNAISSANCES

  • Les données publiées sur le TENS utilisé lors de l’accouchement sont nombreuses et il n’a pas été signalé d’effets indésirables maternels ou fœtaux.
  • En dehors de ce contexte, les données sont peu nombreuses en cours de grossesse, mais aucun élément inquiétant n’a été signalé à ce jour.
  • Dans un document sur l’évaluation des appareils de TENS, la HAS rappelle que l’application sur l’abdomen chez la femme enceinte est une des contre-indications de cette technique (TENS HAS cliquer ici).

EN PRATIQUE

  • Traiter une femme enceinte
    • L’utilisation du TENS est envisageable, quel que soit le terme de la grossesse, sauf sur l’abdomen.
  • Découverte d’une grossesse en cours de traitement
    • Rassurer la patiente quant au risque malformatif du TENS.
    • La poursuite du TENS est envisageable, quel que soit le terme de la grossesse, sauf sur l’abdomen.
  • Allaitement
    • L’utilisation du TENS est possible chez une femme qui allaite, car aucun effet sur l’enfant allaité n’est attendu.


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2020 - Tous droits réservés 2020 -